La directive européenne DI 93/42/CE 14/06/1993 relative aux dispositifs médicaux, concernant les petits stérilisateurs à la vapeur d'eau, qui définissent notamment la criticité des instruments :

  • NON CRITIQUE : pour les instruments qui ne sont pas en contact avec la peau
  • SEMI-CRITIQUE : pour les instruments en contact avec la peau, mais sans pénétration des chairs
  • CRITIQUE : pour les instruments pénétrant les chairs, en contact avec le sang.

Il reste utile de rappeler que l’on ne stérilise que ce qui est propre et sec et qu’il est interdit de re-stériliser un matériel stérile à usage unique. Les étapes de la chaîne de stérilisation sont les suivantes :

Pré-désinfection

Pré-désinfection Immersion dans une solution détergente-désinfectante ne contenant pas d’alcéhyde (qui fixe les protéines), pendant la durée requise par le fabricant du produit détergent. (pour cette étape retrouvez nos produits ALKAZYME ou CLINALKAN)

2. Désinfection

Nettoyage unique manuel ou automatique en ultra-sons (pour cette étape retrouvez nos produits ANIOSYME DD1 ou X3)

3. Rinçage

4. Séchage

A l’aide d’essuyage à usage unique ou bien grâce à une sécheuse. (pour cette étape retrouvez notre sécheuse UNIKAPLUS ) Ici s’arrête le traitement des instruments NON-CRITIQUES.

5. Conditionnement et identification

Attention, prévoir des emballages adaptés au type de stérilisation, en sachets ou gaines de stérilisation (pour cette étape retrouvez nos sachets à fermeture autoadhésive, nos gaines plates de stérilisation et notre thermosoudeuse)

6. Stérilisation

A la vapeur d’eau sous pression, 18 minutes à 134°C en cycle PRIONS Elle est obligatoire pour les instruments semi-critiques et critiques, et pour tous les podologues détenteurs de la lettre « POD » clients diabétiques. (pour cette étape retrouvez nos autoclaves Kalipso ainsi que nos tests Prions et Helix)

7. Contrôle de la conformité du cycle de stérilisation

Imprimé ou sur carte SD

8. Stockage

Sur un rayonnage dans un placard ou dans un tiroir propres et fermés

Les phases les plus chronophages sont la pré-désinfection, le rinçage et le séchage, d’où l’intérêt d’un appareil permettant de cumuler ces phases sans manipulations répétées. ELOI Podiafrance a sélectionné pour vous l’HYDRIADE FAST

Avec l’Hydriade FAST, l’opérateur n’a aucune opération manuelle à réaliser et peut économiser entre 30 et 40 minutes par cycle (1 patient).

En éliminant toute manipulation d’instrumentation souillée, les risques d’accident de travail liés à la gestion manuelle des instruments sont annulés, toutes les phases sont gérées automatiquement avec des temps programmés prédéfinis, sans aucune présence et action de l’opérateur.

L’exécution parfaite et parfaitement reproductible de toutes les phases du protocole de pré-désinfection est assurée, en conformité avec les normes de référence.

Enfin, un gain d’espace considérable par rapport à une chaîne de stérilisation complète est possible (50cm de largeur contre env. 2 m si l’on compte un bac de décontamination, un bac ultra-sons, un évier et une sécheuse).

Les étapes du process HYDRIADE FAST

Importance du stand-by

Afin d’améliorer le nettoyage, une phase de stand-by initiale existe, permettant le remplissage de la cuve en eau et liquide désinfectant. Les instruments stationnent plus longtemps dans la solution, assurant un nettoyage parfait. L’eau arrive dans le bac grâce au raccordement direct au réseau hydraulique. Ensuite, une pompe péristatique, située dans l’appareil, injecte automatiquement le pourcentage de désinfectant programmé.

2. Chauffage

L’appareil procède au chauffage et à une première décontamination statique des instruments.

3. Dégazage

Ce processus élimine les gaz dissouts dans l’eau afin d’éviter toute interférence avec les ultra-sons.

4. Nettoyage par ultra-sons

Le nettoyage ultra-sons par cavitation permet d’éliminer les résidus chimiques et organiques, éliminant ainsi la charge bactérienne de plus de 95%. La durée de cette procédure peut être programmée par le praticien entre 5 et 30 mn.

5. Evacuation

La vidange de tous les liquides contenus dans le bac se fait automatiquement.

6. Rinçage

Pour éliminer tout résidu chimique, l’appareil procède au rinçage par projection de jets d’eau sous pression à travers les buses situées dans le couvercle. L’eau projetée est ensuite vidangée automatiquement.

7. Séchage

La machine envoie un souffle d’air chaud produit par un ventilateur et une résistance situés sur le couvercle de l’appareil, qui élimine l’humidité sous forme de vapeur.

Important : le flux opérationnel constant est de 5 kg dans Hydriade et 5 kg dans Kalipso 22 SD (correspond à 12 patients).

Commentaires (0)

Besoin d'aide ?